10 façons de s'aimer soi-même (3)

Publié le par Fabienne Lacondemine

"Une autre méthode consiste à être indulgent et gentil avec soi-même. Oren Arnold a eu ce trit d'humour : " Cher Dieu, je vous prie pour être patient. Et je veux l'être tout de suite!" La patience est un instrument très puissant. Nous sommes trop nombreux à espérer la récompense immédiate. Nous voulons tout, tout de suite. Nous n'avons pas la patience d'attendre quoi que ce soit. Nous nous énervons quand nous devons faire la queue ou que nous sommes bloqués dans un embouteillage. Nous voulons toutes les réponses et les bonnes choses maintenant. Trop souvent, notre impatience rend la vie impossible aux autres. L'impatience est un obstacle  à l'apprentissage. On veut les réponss sans apprendre la leçon ni fournir les efforts nécessaires.
Représentez-vous votre esprit comme un jardin. Au début, un jardin n'est qu'une pard=celle de terre en friche. Vous trouverez peut-être eaucoup de ronces de haine et de cailloux de détresse, de colère et de soucis. Un vieil arbre, appelé peur, a besoin d'être taillé. Une fois que vous avez nettoyé tout cela, et que le sol est bien enrichi, vous y semez des graines et plantez des fleurs de joie et d'abondance. Le soleil les réchauffe et vous les arrosez, les nourricez d'engrais et leur prodiguez soin et amour.
Au départ, il ne semble pas se passer grand-chose. Mais vous persisitez à prendre soin de votre jardin. Si vous êtes patient, il sera bientôt en fleurs. Il en va de même pour votre esprit - vous sélectionnez les pensées qu'il faudra entourer de soins et, avec la patience, elles grandiront et contribueront à créer le jardin d'expériences que vous souhaitez.

                                                     

Nous commettons tous des erreurs

Il est normal de commettre des erreurs quand on apprend. Ainsi que je l'ai déjà dit, nombre d'entre nous sont frappés de la malédiction du perfectionnisme. Nous nous refusons une occasion d'apprendre réellement quelque chose de nouveau parce que, si nous ne le faisons pas à la perfection dans les trois minutes qui suivent, nous nous jugeons incapables.
Toute leçon exige du temps. Quand vous faites une chose pour la première fois, vous ne vous sentez pas dans votre élément. Afin de vous montrer ce que je veux dire, j'aimerais que vous preniez un instant, maintenant, pour croiser les doigts. Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise façon de le faire. Croisez les doigts et remarquez quel pouce est dessus. Aprésent, ouvrez les mains et recroisez-les,avec l'autre pouce sur le dessus. Cela vous paraît sans doute bizarre, peut-être même inadéquat. Croisez-les de nouveau comme la première fois, puis la seconde, puis la première, puis la seconde encore et restez ainsi. Qu'éprouvez-vous, à présent? Ce n'est plus aussi bizarre, n'est-ce pas? Plus inadéquat. Vous vous y habituer. Peut-être apprendrez-vous à le faire des deux manières.
La même chose se produit quand on aborde une chose d'une façon nouvelle. Cela nous semble différent et, aussitôt, nous jugeons. Pourtant, avec un peu d'entraînement, cela peut devenir normal et naturel. Nous ne nous aimerons pas inconditionnellement en un jour, mais nous pouvons nous aimer un petit peu plus chaque jour.
Tous les jours, nous nous offrons un peu plus d'amour et, en deux ou trois mois, nous aurons accompli un grand pas sur le chemin qui mèe à l'amour de soi.
Aussi les erreurs sont-elles des tremplins. Elles sont précieuses car elles vous enseignent. Ne vous punissez pas quand vous commettez une erreur. Si vous êtes prêt à apprendre et grandir grâce à elle, elle représenteraune étape vers votre épanouissement.
Certains travaillent sur eux-mêmes depuis très longtemps et se demandent pourquoi ils continuent à se heurter à des problèmes. Nous devons constamment consolider ce que nous savons, et non nous rebeller et baisser les bras en disant : "A quoi bon?" Soyons tolérants et gentils envers nous-mêmes pendant notre apprentissage, quel qu'il soit. Rappelez-vous le jardin. Quand les mauvaises herbes poussent, arrachez-les aussi vite que possible."

Extrait de "La force est en vous"
Louise L. Hay
Marabout




Commenter cet article