10 façons de s'aimer soi-même (4)

Publié le par Fabienne Lacondemine

"Nous devons apprendre à traiter notre esprit avec douceur. Ne nous haïssons pas à cause de nos pensées négatives. Considérons que nos pensées nous façonnent et non qu'elles nous détruisent. Nous n'avons pas à nous fustiger à cause de nos expériences négatives. Elles sont des leçons. Etre doux avec soi-même signifie renoncer aux reproches, à la culpabilité, au châtiment, à la douleur.
La relaxation peut aussi s'avérer très utile. C'est un moyen essentiel pour que notre Pouvoir s'écoule en nous, car si nous sommes tendus et inquiets, nous coupons notre flux d'énergie. Quelques minutes par jour suffisent pour permettre au corps et à l'esprit de se détendre. A tout moment, vous pouvez prendre quelques profondes inspirations, fermer les yeux et libérer la tension, quelle qu'elle soit, qui vous étreint. En expirant, centrez-vous et répétez-vous silencieusement : "Je t'aime. Tout va bien." Vous remarquerez le calme qui s'installe en vous. Vous créez des messages qui vous disent que vous n'avez pas besoin de vivre dans un état de tension et de peur permanent. 

                                                        



Méditez quotidiennement

Je vous conseille également d'apaiser votre mental et d'écouter votre sagesse intérieure. Notre société a fait de la méditation une chose mystérieuse et difficile à atteindre, or ce procédé est l'un des plus anciens et des plus simples qui soient. Il nous suffit de nous placer en état de relaxation et de nous répéter silencieusement des mots comme amour ou paix ou toute chose qui ait une signification pour nous. OM  est un son ancien que j'utilise dans mes ateliers et qui semble très puissant. Nous pouvons aussi répéter : je m'aime, ou je me pardonne, ou je me suis pardonné. Ensuite, nous restons un moment silencieux.

Certains pensent que, pour méditer, il faut empêcher le mental de penser. Il n'est pas vraiment possible de faire taire le mental, mais on peut le ralentir et laisser dériver les pensées. D'aucuns s'asseyent avec bloc et stylo et notent leurs pensées négatives car elles semblent se dissoudre ainsi plus aisément. Si nous pouvons accéder à un état où nous regardons dériver nos pensées - "Tiens, voilà une pensée de peur, de colère, maintenant c'est une pensée d'amour, puis un désastre, une idée d'abandon, de joie..." - sans leur accorder la moindre importance, cela montre que nous commençons à utiliser avec sagesse notre étonnant pouvoir.
On peut commencer la méditation quand on le souhaite et la laisser devenir une habitude. Pensez-y en terme de concentration sur votre Pouvoir supérieur. Vous vous reliez ainsi à vous-même et à votre sagesse intérieure. Vous pouvez choisir la forme qui vous plaît. Certains se livrent à une sorte de méditation pendant leur jogging ou une promenade. Une fois de plus, ne vous croyez pas en tort parce que vous le faites différemment. J'adore quant à moi m'agenouiller dans le jardin et creuser la terre. C'est une excellente forme de méditation pour moi.

                                                                    

 


Visualisez des résultats optimistes

La  visualisation est également très importante et les techniques abondent. Le docteur Carl Simonton conseille aux cancéreux de nombreuses méthodes qui donnent d'excellents résultats.
Avec la visualisation, vous créez une image claire et positive qui renforce votre affirmation. Beaucoup d'entre vous m'ont écrit à propos du genre de visualisation qu'is pratiquent avec leurs afiirmations. Il est important de se rappeler que la visualisation doit être compatible avec ce que vous êtes, sinon elle échouera.
Par exemple, une femme atteinte d'un cancer visualisait les cellules saines tueuses de son corps en train d'attaquer le cancer et de le tuer. Quand elle avait fini, elle doutait de sa visualisation et avait l'impression qu'elle ne lui convenait pas, aussi lui demandai-je : "Etes-vous une tueuse?" Personnellement, je n'ai aucune envie de créer une guerre dans mon corps. Je lui ai suggéré de changer sa visualisation et d'en trouver une moins violente. Je pense qu'il est préférable d'avoir recours à des images plus douce, comme les cellules malades fondant au soleil, ou transformées par la baguette magique d'une fée. A l'époque de mon cancer, j'utilisais l'image d'une eau fraîche et pure emportant les cellules malades hors de mon organisme. Nos visualisations ne doivent pas être agressives au niveau subconscient.
Si un membre de votre famille ou un ami est malade, ne le voyez pas toujours malade; vous lui feriez du tort. Visualisez-le en bonne santé. Envoyez-lui de bonnes vibrations. Cependant, rappelez-vous que sa guérison lui appartient. Il existe beaucoup de bonnes cassettes de visualisations et méditations guidées que vous pouvez lui donner pour l'aider dans cette démarche s'il y est ouvert. Sinon, contentez-vous de lui envoyer votre amour.
Tout le monde peut visaualiser. Décrire votre maison, un fantasme sexuel, imaginer ce que vous feriez en présence d'un blessé sont des visualisations. Les possibilités de l'esprit sont inépuisables."

Extrait de "La force est en vous"
Louise L. Hay
Marabout

 

Commenter cet article