10 façons de s'aimer soi-même (6)

Publié le par Fabienne Lacondemine

"S'aimer soi-même siginfie être un soutien un soutien pour soi-même. Faites appel à vos amis et laissez-les vous aider. C'est faire preuve de force que de demander de l'aide quand on en a besoin. Tant de gens n'ont appris à ne compter que sur eux-mêmes. Vous ne pouvez pas demander de l'aide parce que votre ego vous l'onterdit. Au lieu de vous acharner à vous débrouiller seul et de vous mettre en colère quand vous n' y parvenez pas, la prochaine fois, essayez de demander de l'aide.
On trouve des groupes de soutien partout. Si aucun ne vous convient, vous pouvez parfaitement organiser le vôtre. Ce n'est pas la montagne que vous pensez. Rassemblez deux ou trois amis qui ont des problèmes similaires aux vôtres et établissez quelques lignes directrices. Si vous le faites avec amour, votre petit groupe grandira. Les gens viendront à vous comme attirés par un aimant. Ne vous souciez pas de le voir devenir trop important pour votre petit salon ou votre sous-sol. L'Univers veille toujours à vous procurer ce dont vous avez besoin. Si vous ne savez pas comment vous y prendre, adressez-vous à mon bureau et nous vous enverrons des conseils pour diriger votre groupe. Chacun peut-être là pour l'autre.

                                                       

J'ai commencé les réunions baptisées Hayride à Los Angeles en 1985 dans mon salon avec six hommes atteints du sida. Nous ignorions comment nous allions aborder cette situation difficile. Je leur ai dit que nous n'alions aborder sûrement pas rester assis à jouer à "c'est affreux, n'est-ce pas?", parce que nous connaissions déjà le refrain. Nous avons donc fait de notre mieux, dans un registre positif, pour nous soutenir les uns les autres. Nous continuons à nous rencontrer aujourd'hui, et environ deux cents personnes viennent nous rejoindre le mercredi soir à West Hollywood Park.
C'est un goupe extraordinaire pour les malades du sida et chacun y est le bienvenu. Les gens viennent de tous les pays pour voir comment il fonctionne et parce qu'ils se sentent soutenus. Ce n'est pas moi seulement, c'est le groupe. Chacun contribue à le rendre efficace. Nous méditons et pratiquons la visualisation. Nous diffusons et partageons les informations sur les médecines parallèles et les dernières méthodes médicales. Des participants peuvent s'alloger sur des tables d'énergie au fond de la pièce et d'autres pratiquer sur eux l'imposition des mains et prier. Nous avons des membres de la Science of Mind à qui ils peuvent parler. A la fin de la réunion, nous chantons et nous nous étreignons. Le but est que chacun reparte plus heureux qu'il n'est arrivé; parfois, certains repartent avec un tel moral que l'effet peut s'en faire ressentir sur plusieurs jours.

Les groupes de soutien sont devenus une nouvelle expression sociale et sont des instruments très efficaces pour cette époque complexe. (...) Le système de réseau est très important. Il stimule et incite chacun à se mobiliser un peu plus. Je conseille aux gens qui ont des idées similaires de se rassembler d'une façon régulière.
Quand des personnes travaillent ensemble sur un objectif commun, elles apportent leur douleur, leur confusion, leur colère, et bien d'autres choses encore, et se rencontrent non pour se plaindre, mais pour trouver un moyen de dépasser ce stade, de le transcender et de grandir.
Si vous êtes très déterminé, très discipliné et très spirituel, vous pouvez accomplir un gros travail sur et par vous-même. Quand vous faites la même chose avec un groupe, vous pouvez effectuer des suts quantiques car chacun enseigne à l'autre. Toute personne du groupe est un enseignant. Aussi, quand vous avez des problèmes à résoudre, je vous conseille dans la mesure du possible, de vous joindre à un groupe où vous pourrez trouver ensemble des solutions."

Extrait de "La force est en vous"
Louise L. Hay
Marabout

Commenter cet article