10 façons de s'aimer soi-même (9)

Publié le par Fabienne Lacondemine

"J'insiste sur l'importance du travail du miroir pour trouver l'origine d'un problème qui nous empêche de nous aimer. Il existe plusieurs façons de pratiquer ce travail. J'aime quant à oi me regarder au saut du lit, le matin, et dire : "Je t'aime. Que puis-je faire pour toi aujourd'hui? Comment puis-je te rendre heureuse?" Ecoutez votre voix intérieure avec l'intention de suivre ses directives. Vous n'obtiendrez peut-être pas de messages tout de suite; vous êtes tellement habitué à vous critiquer que vous ne savez comment répondre à une pensée d'amour et de douceur.
S'il vous arrive une chose désagréable au cours de la journée, placez-vous devant le miroir et dites-vous : "Je t'aime tout de même." Les évènements vont et viennent, mais votre amour pour vous-même est constant, et reste votre plus belle qualité. S'il vous arrive une chose merveilleuse, allez devant le miroir et remerciez-vous. Reconnaissez que vous êtes le créateur de cette expérience.

                                                                              

Vous pouvez également pardonner devant le miroir. Vous pardonner et pardonner aux autres. Vous pouvez parler à d'autres personnes, surtout quand vous redoutez de vous adresser directement à elles. Vous pouvez régler de vieux litiges - avec des parents, patrons, enfant, amants... Vous pouvez dire tout ce que vous ne pourriez pas dire autrement, mais n'oubliez pas de finir en demandant leur amour et leur approbation, car c'est ce que vous souhaitez réellement.
Les personnes qui rencontrent des difficultés à s'aimer sont presque toujours celles qui répugnent à pardonner, car le refus de pardonner ferme cette porte particulière. Quand nous pardonnons et lâchons prise, non seulement nous nous sentons les épaules plus légères, mais la porte donnant sur l'amour de soi s'ouvre. Les gens disent : "Oh, je suis libéré d'un tel fardeau!" Oui, bien sûr, car ils ont porté ce poids si longtemps. Le docteur John Harrison affirme que le pardon, à la foi de soi-même et de ses parents, associé à l'élimination des offenses et blessures du passé, guérit plus de maladies que n'importe quel antibiotique.
Il faut beaucoup pour qu'un enfant cesse d'aimer ses parents, mais une fois que l'amour n'est plus là, il faut encore plus pour que l'nfant pardonne. Quand on ne pardonne pas, quand on ne lâche pas prise, on s'enchaîne au passé et, une fois enchaîné au passé, on ne peut vivre dans le présent, et si on ne vit pas dans le présent, comment pourra-t-on jamais créer un bel avenir? Les vieux déchets du passé ne peuvent que créer davantage de déchets pour l'avenir.

                                                                                           

Les affirmations formulées devant un miroir ont l'avantaage de vous aider à découvrir la vérité de votre existene. Quand vous prononcez une affirmation et que vous surprenez immédiatement une réponse négative du tpe : "Tu plaisantes? Ce n'est pas vrai. Tu ne mérites pas cela", vous venez de recevoir un cadeau très utile. Vous ne pourrez effectuer les changements souhaités à moins d'être prêt à voir ce qui vous en empêche. La réponse négative que vous venez de percevoir est comme un cadeau car elle devient la clé de la liberté. Renversez cette réponse négative en affirmation positive : "Je mérite désormais tout le bien. Je permets aux bonnes expériences de remplir ma vie." Répétez cette nouvelle affirmation jusqu'à ce qu'elle fasse partie de votre existence.

J'ai aussi vu des familles entières se transformer quand un seul de ses membres pratique l'affirmation. Beaucoup de participants des réunions Hayride viennent de familles désunies où personne ne leur parle; ils sont comme des étrangers les uns pour les autres. Je leur fais répéter les affirmations suivantes : "J'entretiens une communication merveilleuse, pleine d'amour, chaleureuse, ouverte, avec chaque membre de ma famille, y compris ma mère", ou la personne avec qui ils se heurtent particulièrement. Je leur suggère,à chaque fois que cette personne ou la famille se présente à l'esprit, de se placer devant le miroir et e répéter cette affirmation, encore et encore. Il est étonnant de voir les parents venir d'eux-mêmes aux réunions trois, six ou neuf mois plus tard."

Extrait de "La force est en vous"
Louise L. Hay
Marabout

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article