Mon Secret pour Presque Tout Guérir

Publié le par Fabienne Lacondemine

par John Ellis

Cet eBook n'a d'autre but que de servir de référence et ne constitue pas un manuel médical ni un guide d'auto traitement. Si vous pensez avoir un problème médical, nous vous recommandons de consulter votre médecin. Les informations présentées dans cet ouvrage ne doivent en aucun cas être utilisées pour remplacer une prescription médicale.

© 1999, I.A.B. Dublin

 

 

www.club-positif.com pour la version eBook.

                                                                             

Introduction


Le secret a été bien gardé pendant des siècles. Aujourd'hui, même si des milliers de personnes dans le monde en profitent, la plupart des gens n'en ont pas entendu parler.

De quoi s'agit-il ? Du plus formidable moyen mis à notre disposition par la nature pour soigner et guérir - même les maux les plus terribles dont nous puissions souffrir.

Déjà des civilisations anciennes, comme la Grèce antique ou la Chine, en avaient pressenti les effets. Elles l'utilisaient pour certaines applications curatives, comme remède contre l'ulcère d'estomac, ou les problèmes intestinaux.

Mais il a fallu attendre des recherches toutes récentes et le prosélytisme d'un moine brésilien pour donner à ce remède "miracle" toute sa valeur.

C'est véritablement surprenant. En lisant les comptes-rendus de cas médicaux, on a peine à y croire : pourtant, cas après cas, les preuves se sont accumulées au fil des années.

J'ai pu moi-même le vérifier. Voici quelques-unes des applications dont je peux témoigner personnellement :

· Piqûres d'insectes (et éloigne les insectes)

· Coups de soleil

· Eczéma et irritations de la peau

· Pellicules

· Cicatrices disgracieuses

· Orgelets

· Mycoses

· Candida albens

· Hypertrophie de la prostate

· Problèmes oculaires

· Intoxications alimentaires

· Problèmes digestifs

· Anxiété et dépression

· Problèmes articulaires

· Entorse

· Mauvaise circulation

Mais il y a beaucoup, beaucoup plus. Vous allez le lire dans les pages suivantes et, je l'espère de tout mon coeur, le vérifier vous-même.

Lorsque je dis "guérir presque tout", c'est plus de 80 % des problèmes de santé courants. · Comment est-il possible que quelque chose de gratuit soit aussi puissant et aussi efficace ? · Comment est-il possible qu'un seul remède agisse sur tant de maux ?

· Comment est-il possible que vous n'en ayez jamais entendu parler jusqu'à présent ?

Je vais répondre à toutes ces questions – et à bien d'autres - dans les pages qui suivent.

 
Première pièce du dossier :

De quoi s'agit-il ?

Si vous vous intéressez aux produits et aux remèdes naturels, vous imaginez peut-être que je vais vous parler de l'aloe vera. En fait, il n'en est rien.

Certes, l'aloe vera est capable de prodiges. De nombreuses études scientifiques en font l'éloge. Mais ce qu'il faut savoir, c'est que derrière tout cela, il y a une très puissante industrie qui finance ces recherches et fait la promotion de cette plante.

On vous fait croire, par exemple, que seules les feuilles arrivées à maturité - 4 ans d'âge - sont utilisables à des fins médicinales. Il n'en est rien. Dès 18 mois, les feuilles possèdent toutes leurs vertus curatives MAIS LEUR MEILLEURE RENTABILITÉ POUR LES PLANTATIONS EST À 4 ANS.

Il y a une autre idée reçue qui veut que seul le gel d'aloe vera soit bénéfique.

C'est faux, archi faux.

Le gel est plus facile à extraire et à conserver, mais il est moins efficace que la plante entière. On peut même juger de la qualité d'un gel d'aloe vera à sa couleur :

- Si elle est complètement transparente, c'est seulement l'intérieur, souvent avec de l'eau, un gélifiant et des conservateurs.

- Si elle est de couleur jaunâtre, il est plus complet, et comprend le liquide précieux qui coule dans de petits tubes situés sous la surface de l'écorce de la feuille.

-- Si elle est de couleur verdâtre, il est complet et comprend toute la feuille.

Enfin, l'idée reçue est que l'aloe vera est la plante la plus bénéfique. Vous allez le voir, c'est faux.

Mais vous pensez peut être que je m'égare : quel est mon secret ?

J'ai un peu peur de vous le révéler, car vous risquez de le trouver trop simple.

Pourtant, il a sauvé de nombreuses vies.

Voici. Alors que l'industrie de l'aloe vera faisait la promotion de cette plante, une autre variété, proche cousine de l'aloe vera, l'"aloe arborescens", est mon secret pour guérir, presque tout, beaucoup plus puissante, plus active, et plus vigoureuse.

L'aloe arborescens est d'origine africaine. On trouve déjà des références à ses vertus thérapeutiques dans l'Egypte ancienne. On l'utilisait alors pour les coupures, brûlures, irritations de la peau.

Il y a deux qualités rares : c'est un anti-inflammatoire et un antiseptique. Mais ses qualités ne s'arrêtent pas là.

Il stimule le système immunitaire et les processus de régénération des tissus (peau, muqueuse etc.)

D'une façon générale, tout ce qui est lié à la peau bénéficie de l'utilisation de l'aloe arborescens. Les yeux sont une extension de la peau, l'estomac, les intestins aussi, les cheveux, les muqueuses de nombreux organes, etc.

Enfin, de nombreux cas rapportent des vertus thérapeutiques en cas de cancers.

Son cousin l'aloe vera a été approuvé en 1991 par le département d'agriculture des Etats-Unis comme traitement adjuvant des fibrosarcomes (un cancer des muscles).., pour les chiens et les chats ! L'aloe arborescens, lui, a été étudié scientifiquement chez la souris soumise à de telles puissances de rayons X que cela produisait des brûlures. L'effet protecteur et régénérateur de l'aloe arborescens a pu être démontré (protection effects of Aloe arborescens on skin injury induced by X - irradiation, Yakugaku Zasshi, 1990 ; 110 : 876-84).

L'aloe arborescens est extrêmement populaire au Japon.

Il y est utilisé pour traiter de nombreux problèmes de santé.

Mais ce n'est que récemment qu'une étude a démontré son efficacité sur l'hépato carcinogenèse. On le sait, le cancer du foie est le plus souvent un arrêt de mort.

L'étude menée in vivo et in vitro, démontre que non seulement la prise d'aloe arborescens diminue le nombre de cellules cancéreuses, mais qu'elle est utile pour prévenir ce cancer grâce à son pouvoir inhibiteur sur la naissance et le développement des cellules cancéreuses (Okada K. Wakayama J. "Studies on in vitro and in vivo effects of aloe extract on hepato carcinogenesis") journal of the Wakayama medical Society, 1997, 48/85-95.

Au Brésil, dans la région de Saint-Antoine de Pouso Novo (Rio Grande do Sol), les autochtones utilisent l'aloe arborescens pour guérir le cancer. Un moine Franciscain, Frei Romano Zago, en ayant entendu parler, l'expérimenta dès 1988 et, devant les nombreux cas de guérison, écrivit un livre sur ses expériences.

Son ouvrage, "Cancer tem cura" (On peut guérir le cancer), qui en est à sa 25e édition, fait état des effets positifs suivants, vérifiés par l'auteur :


1. Aigreur ou acidité d'estomac

2. Gastrite

3. Ulcère peptique

4. Yeux chassieux

5. Cors

6. Furoncles

7. Pellicules

8. Rhumatismes

9. Arthrite

10. Polypes intestinaux

11. Polypes utérins

12. Stimulant de l'appétit

13. Régulateur de la menstruation

14. Sueurs nocturnes

15. Augmentation de la performance sexuelle chez l'homme de plus de 40 ans

16. Respiration plus aisée chez l'asthmatique

17. Paralysie

18. Surdité

19. Constipation

20. Elimine les champignons

21. Normalise le cholestérol

22. Normalise la tension

23. Combat la calvitie

24. Sinusite

25. Lupus

26. Herpès simplex

27. Psoriasis

28. Epilepsie

29. Pied d'athlète

30. Renforce les ongles

31. Hyperplasie bénigne de la prostate

32. Acné

33. Rhumes

34. Indigestions

35. Mauvaise haleine

36. Ulcères variqueux

37. Ulcères à la rétine

38. Toxoplasmose dans l’oeil

39. Perte de l'odorat

(Cancer tem cura, Editora Vozes, 1998, Frei Romano Zago O.F.M.)

Comment utiliser cette plante ? Où la trouver ? Pousse t-elle partout ? C'est ce que nous allons voir dans la prochaine pièce du dossier.


 

Deuxième pièce du dossier :

Le secret de la recette


L'aloe arborescens pousse comme de la mauvaise herbe. C'est une jolie plante verte de la famille des liliacées.

Il préfère être à demi à l'ombre mais aime le soleil.

Les sols secs et acides lui sont favorables, mais il se développe plus rapidement s'il est régulièrement arrosé.

On le trouve dans les pays du sud de l'Europe dans les jardins publics, et chaque partie de son "arborescence" peut être détachée et replantée par bouton pour donner naissance à une nouvelle plante.

Si vous n'avez pas accès à un aloe arborescens, commandez-en un à votre fleuriste. Une fois l'investissement initial modique réalisé, la plante donnera généreusement - gratuitement - de quoi vous soigner et vous guérir pour le restant de votre existence.

La recette originale des Franciscains, utilisée non seulement au Brésil mais aussi en Italie et au Portugal, est la suivante :


1. Ingrédients

500 gr de miel pur

40 à 50 ml d'eau de vie, cognac ou whisky (boisson distillée, non fermentée)

Feuilles d'aloe arborescens : 2 ou 3 feuilles ou plus de manière à atteindre un mètre de long en les plaçant en file indienne.


2. Fabrication

Enlever avec un couteau les bords épineux des feuilles ainsi que la poussière en utilisant un linge humide ou une éponge. Couper en morceaux les feuilles (en petits dés) et verser avec le miel et l'alcool dans un mixeur.

Bien triturer et conserver dans une bouteille ou un flacon de verre foncé (brun ou vert) de préférence dans un réfrigérateur (4 à 6°).


3. Posologie

1 cuillère à soupe 10 à 20 minutes avant les 3 principaux repas.

Agiter fermement le flacon avant de s'en servir.

Le traitement courant consiste à utiliser une bouteille ou un flacon. Si les résultats ne sont pas probants, répéter le traitement après un intervalle de 3 à 7 jours.

En cas d'insuccès, recommencer encore après un intervalle de 3 à 7 jours mais en doublant la dose : 2 cuillères à soupe avant chaque repas.

N.B. : Au Brésil, dans la région de Rio Grande do Sul, les puristes préconisent de couper les feuilles à la base de la plante, le matin avant le lever du soleil ou le soir après le coucher du soleil. Pendant la préparation, éviter au maximum une lumière intense.

La plante fraîche peut aussi être utilisée telle quelle, sans préparation autre que retirer les bords épineux et l'ouvrir par le milieu pour l'appliquer directement par voie externe, ou la laisser tremper dans de l'eau qui est ensuite bue.


Voici les applications curatives vérifiées par le frère
  Romano Zago :

1. Champignons

2. Pied d'athlète

3. Cors

4. Fistule dans la gencive

5. Abcès

6. Tonique capillaire, anti pelliculaire

7. Brûlures domestiques

8. Brûlures aux rayons X

9. Blessures (grand pouvoir cicatrisant)

10. Anti tétanique

11. Eczémas

12. Hémorroïdes

13. Dissout dans l'eau, pour décongestionner le foie

14. Purificateur de l'air polluée par le tabac

15. Anémie

16. Constipation

17. Rhumatismes

18. Cicatrise les ulcères de la rétine et autres blessures de l’oeil

19. Verrue

20. Acné

21. Vers solitaire

22. Kystes sébacés

Si vous ne supportez pas l'alcool, il existe une variante à la recette des Franciscains, que vous pouvez aussi utiliser  comme tonique général et en prévention de la plupart des maladies :

1. Ingrédients

250 gr de feuilles d'aloe vera ou aloe arborescens coupées en dés comme la formule originale.

200 gr de jus de citron bien frais.

3 à 4 cuillères à soupe de miel pur de qualité.


2. Fabrication

Mélanger et broyer au mixeur. Conserver au réfrigérateur, éviter la lumière.


3. Posologie

Idem à celle des Franciscains. Eviter de fabriquer des quantités supérieures à un

1/2 litre pour toujours consommer le produit frais.

Il ne vous reste plus maintenant qu'à expérimenter le "secret". Certes, il n'est pas assuré à 100 % que l'aloe arborescens guérira tous les cas. Il y a des cas d'échecs (moins de 20 %). Mais ses formidables propriétés curatives vous rendront certainement service tout au long de votre vie.

 


Troisième pièce du dossier :

Comment aller plus loin

Vous êtes maintenant détenteur d'un secret de guérison à la fois étonnant et puissant. Qu'allez-vous en faire ?


Première possibilité : vous rangez délicatement le présent dossier dans votre bibliothèque.., et vous l'oubliez.

Vous savez qu'en cas de problème, la solution est là. Cette possibilité est certainement la moins utile, mais j'ai bien peur que la plupart de mes lecteurs n'en restent là.


Deuxième possibilité : vous prenez votre santé en main, afin de compenser les effets carcinogènes des polluants qui nous entourent et de la nourriture industrielle qui nous empoisonne, vous décidez de vous procurer un aloe arborescens et de faire régulièrement des cures. Dans ce cas, j'ai une demande à vous faire : si vous obtenez de bons résultats (ce sera le cas), partagez avec d'autres le secret de l'aloe arborescens. Plus il sera connu, plus de gens y seront initiés, meilleure sera leur santé et des dizaines, plus des centaines, voire des milliers de gens pourront retrouver le sourire grâce à VOUS.


Troisième possibilité : le sujet vous intéresse vraiment. Si vous lisez le portugais ou l'italien, procurez-vous l'ouvrage du frère Romano Zago. Si ce n'est pas le cas, un ouvrage va bientôt paraître en français sur le sujet. Il est le fruit d'une enquête auprès de 14 000 utilisateurs de l'aloe vera et de l'aloe arborescens qui ont partagé leurs expériences avec l'auteur. Faites connaître votre intérêt à l'éditeur pour être prévenu dès sa parution.

L'aloe arborescens n'est pas toxique, même injecté à hautes doses. Le seul effet désagréable connu est purgatif, si

 

vous ne prenez pas soin de laisser couler une partie du liquide jaune contenu dans les canules sous sa peau.

Vous ne risquez donc rien, bien au contraire, en le prenant.

Vous verrez votre humeur s'améliorer, votre corps mieux fonctionner, votre sexualité s'épanouir. Vous avez donc tout intérêt à l'expérimenter le plus vite possible !

 
Conclusion

Les mécanismes d'action de l'aloe arborescens ne sont pas tous connus. On sait que c'est un stimulateur des défenses immunitaires, ainsi qu'un immunomodulateur.

Les chercheurs ont encore beaucoup à faire pour comprendre comment la nature procède pour guérir par son intermédiaire tant de maux. Mais est-il nécessaire de tout comprendre pour l'utiliser ?

On a l'impression que la science médicale actuelle rejette tout ce qu'elle ne peut pas comprendre. S'il en était ainsi pour tout, nous devrions renoncer à nous servir de notre cerveau, donc de nombreux mécanismes et processus restent mystérieux. C'est bien évidemment une approche sectaire, conformiste et obscurantiste.

La véritable science prend en compte les phénomènes même lorsqu'elle ne peut ni les comprendre ni les expliquer. C'est encore le cas de ce secret qui peut guérir presque tout.

Je vous le demande : si l'on découvrait une recette qui permet d'allonger la vie de 25 ans, sans effets secondaires, et avec une grande qualité de vie, attendriez-vous de savoir comment elle fonctionne pour en bénéficier ? Sans doute non.

Cette recette existe. C'est la recette des moines Franciscains. Par son action sur les vaisseaux sanguins et sur les cellules cancéreuses, elle agit sur les 2 principales causes de mortalité. Par son action tonique, elle revivifie les organes, régénère la peau et contribue à effacer les rides.

N'attendez pas demain. Profitez-en dès maintenant. Vous êtes, après la lecture du présent dossier, un "initié".

 

Soyez à la hauteur du secret que je vous ai confié !


John ELLIS

http://lamaisondejoseph.com/Aloe_arborescens.htm  
"Mon Secret pour Presque Tout Guérir"

Commenter cet article