Nouvelle matrice de l’unité

Publié le par Fabienne Lacondemine

Kishori.jpg

Nouvelle matrice de l’unité :

Certitude essentielle et présence aimante de soi
Un changement de fréquence s’opère actuellement  sur la Terre. L’heure est enfin venue de transformer les vieux paradigmes sur lesquels se fondent nos programmes de séparation et d’isolement pour choisir celui de l’Unité. Le changement de fréquence actuel se traduit par un plus grand désir d’unité dans l’amour de Soi au point zéro.  La nouvelle étape d’évolution essentielle qui s’ouvre à nous permet déjà de commencer à conscientiser cela plus facilement par une présence aimante et inconditionnelle de nous-mêmes, tels que nous sommes.

Le sens du code 2-0-1-2 :  

La cosmologie décrit souvent les  lois par lesquelles le monde physique est gouverné selon le code suivant : 0-1-2.
0 -1-2 : Au début il y a le chaos ou le grand chaos cosmique, le Grand Tout – le ZÉRO.  Puis, dans le Zéro apparaît un mouvement : le UN (l’Essence). L’Essence est la partie individualisée du Zéro.  S’ouvre alors le chemin à travers lequel l’Essence peut se manifester, c’est le Tao. Ce chemin de l’expression du Un essentiel le conduira du non manifesté vers le manifesté.  L’Essence arrive comme germe ou un œuf dans le manifesté et se déploie selon des lois générales du monde physique qui sont gouvernées par le DEUX, le yin et le yang, l’ombre et la lumière, le féminin et le masculin. Cette dualité agit comme une complémentarité plutôt qu’une opposition. Elle est la base de la manifestation de l’Essence dans la matière.  La vie de cette Essence s’exprimera au gré des besoins du temps à travers cette complémentarité au point zéro.

MAIS DANS LA MATRICE DE LA SÉPARATION le deux (yin et yang) sont restés séparés l’un de l’autre et en opposition.  La nouvelle MATRICE DE L’UNITÉ est un nouveau départ qui permettra la coexistence harmonieuse et unifiée du yin et du yang sans que l’un soit plus important que l’autre.

L’alignement galactique de notre temps nous amène à l’heure actuelle  vers un changement de structure : 2-0-1-2.
2-0-1-2 : Nous terminons un cycle d’évolution de la matière dans la séparation le DEUX (le yin et le yang divisés et en opposition). Nous retournons vers le point ZÉRO pour recommencer avec le UN (Essence) dans une nouvelle manifestation d’UNITÉ de la coexistence au point zéro du DEUX (le yin et le yang en coexistence et en unité au point zéro).

Nouvelle étape d’unité convergente :
A partir de maintenant, dans un monde de densité et de restrictions, après avoir  saisi le  DEUX par le biais du point zéro, nous retournons vers l’ESSENCE (le UN) pour commencer une nouvelle forme de complémentarité. Comme je l’ai écrit dans mon livre Convergence, le point zéro ouvre une nouvelle possibilité d’Unité. Dans ce mouvement convergent sans début et sans fin, les polarités cessent d’exister individuellement et se fondent dans une spirale convergente dynamique et puissante qui ouvre la porte de l’espace sacré des possibilités essentielles au centre du vortex. C’est une spirale au point zéro formée de deux côtés dont l’un est positif et l’autre négatif. Chaque fois que nous l’alimentons par une sensation positive ou négative, l’espace convergent à l’intérieur du vortex s’amplifie. Son centre devient de plus en plus accessible et nous conduit directement à l’intérieur vers l’état d’amour au point zéro qui permet à l’ombre de coexister avec la lumière.

Le point zéro, qui permet la coexistence de l’ombre et de la lumière, est identique à l’espace dynamique convergent à l’intérieur de la double hélice d’ADN. Chacune des torsades représente des forces opposées négatives et positives. Cet enchaînement se fait dans un sens déterminé, opposé à celui de l’autre, formant une spirale qui s’enroule autour d’un axe d’énergie. En périphérie, l’énergie se dissipe, mais lorsqu’elle converge vers le centre, comme dans le cas des tornades ou des vortex, elle s’amplifie. La force négative et la force positive se déplacent constamment le long de cet axe de rotation du point zéro. C’est un enroulement énergétique tendant vers l’infini et l’éternel, puisqu’il est sans naissance et sans fin. Il est la manifestation de l’amour non polarisé dans le bien et le mal, et résulte de la coexistence de ces deux courants.

Actuellement, de cet espace sacré des possibilités essentielles, s’ouvre une nouvelle possibilité d’Unité. Nous revoici avec un nouveau mouvement, un nouveau UN – l’Essence peut s’incarner à volonté selon la loi du libre arbitre, et nous pouvons choisir cette nouvelle possibilité du DEUX dans l’amour de l’Essence au point zéro.

Au lieu de vivre la complémentarité dans une réalité (une matrice) qui est basée sur la différence et la séparation entre le yin et le yang, le bon et le mauvais, nous pouvons par le passage du point zéro, et l’Essence (le Un), accéder à la nouvelle matrice de l’unité – celle du cœur. C’est comme si nous avions un sablier et que le sable de l’ampoule du haut (matrice de la séparation) se soit  complètement écoulé vers celle du bas – c’est le moment zéro : celui de retourner le sablier et de recommencer cette fois-ci dans l’Unité et la coexistence  au lieu de la séparation et de l’isolement.  Du 2 de la séparation dans le bulbe du haut nous passons au 0 au centre (le point zéro), nous nous reconnectons au 1 (la nouvelle étape d’unité de l’Essence et de l’Amour de Soi) et nous nous  ouvrons au 2 dans le bas – celui de l’UNITÉ. C’est le code de 2-0-1-2.

Pour se faire, il ne faut pas attendre que l’année 2012 nous apporte un miracle ou une fin du monde. C’est la fin d’un temps de séparation qui s’offre à nous, il ne  tient qu’à nous de la choisir.  Si nous réalisons que nous ne sommes pas capables de vivre de façon essentielle dans l’état d’amour au point zéro, nous  pouvons quand même le choisir même si nous ne savons pas comment faire.  Nous pouvons le faire par la prière, l’imagerie ou encore par la reprogrammation de notre ADN superflu. Tous les outils sont bons pour consolider notre choix essentiel et notre certitude qu’une autre possibilité puisse exister en dehors de celle que nous vivons depuis si longtemps.

L’intention au point zéro :
Nous pouvons utiliser le pouvoir de l’intention essentielle au point zéro pour  choisir de vivre notre vie, alignés et ancrés sur la fréquence de notre Essence, en restants convergents, au point zéro, et unis à notre être essentiel dans ce qui est tel quel.  Nous n’avons pas besoin de nous améliorer pour être plus unis à nous-mêmes. Vivre en étant avec tout ce que nous sommes, que ce soit positif ou négatif, en ramenant vers le centre tout ce qui s’est dissipé aux extrémités de notre territoire énergétique, nous permet d’accéder à une réalité qui était auparavant imperceptible. Tout comme la fleur qui se tourne vers le soleil sans se questionner et qui se contente de rayonner sa nature essentielle, nous permettrons ainsi à notre nature de se déployer sans restrictions et dans toute sa beauté et son individualité, car nous serons  enfin nourris par notre vie convergente ; nous n’aurons  plus à changer pour atteindre un modèle parfait et fixe. La convergence est un état qui n’aurait  jamais existé sans l’apport du point zéro. En toute chose, il y a un point zéro. C’est la loi primaire de la convergence, et le point zéro est ce qui va nous emmener vers la constance de l’amplification et de l’ancrage de notre Tout Individualisé.

En choisissant de rester dans l’Unité avec nous-mêmes,  peu importe ce que nous vivons, nous allons demeurer ouverts face aux   autres et à la vie, bien ancrés, au point zéro et à partir de l’amplification de notre Essence et de l’Amour de Soi. Cela nous permettra de propager autour de nous-mêmes une vague de confiance et de calme sans rien faire et sans rien forcer. Pour y arriver, il s’agira d’abord de devenir notre  meilleur(e) ami(e), en nous accueillant inconditionnellement dans notre ombre et notre lumière.

Nous avons atteint l’extrémité divergente de la matrice de la séparation. Nous ne pouvons pas être plus éloignés de nous-mêmes, que nous le sommes actuellement. Ce constant désir de nous  transformer ou de nous autodétruire nous a coupés de l’énergie convergente du cœur et de l’expression originale de notre Essence. Pour entrer de plain-pied dans le nouveau paradigme d’unité, il s’agit simplement de cesser de vouloir changer et devenir quelqu’un d’autre et plutôt de commencer à être essentiels bien protégés par l’amour de soi au point zéro.

Quand je dis être, je ne veux pas dire être au moment présent ou être conscient, car vouloir être au moment présent ou conscient implique quelque chose à faire ou à accomplir, un devenir à réaliser pour être bien. Lorsque JE SUIS, je suis unie à mon Essence dans ce qui est tel quel. J’accepte tout, l’anxiété liée à l’anticipation, la confusion, la distraction, le désir et la différence de l’autre. Je ne suis pas statique dans ce champ en mouvement, mais à l’intérieur de moi au point zéro et je demeure convergente. Je refuse de me dissiper aux quatre vents en périphérie de mon être et j’utilise tout ce qui m’arrive et tout ce que je ressens pour nourrir cette spirale convergente du point zéro en moi et autour de moi.
Le fait de ne plus chercher à nous améliorer nous rend disponibles aux circonstances les plus alignées sur notre taux vibratoire et nous permet d’arriver à créer sans rien forcer, en suivant le courant du Tao. C’est un espace de vie aux possibilités multiples qui, lorsqu’il est purgé du jugement positif ou négatif de l’observateur, n’a qu’une seule direction, qui est l’expression juste de notre nature essentielle. Avec la convergence au point zéro, qui permet de faire coexister toutes les définitions bonnes ou mauvaises que nous avons de nous et des autres, nous participons à la création d’une réalité où chaque élément peut trouver sa place et son expression exactes en fonction de son individualité essentielle.

Maintenir le paradigme de l’unité dans un monde en chaos  

Fini le temps des attentes. Nous ne serons  pas sauvés  de notre incarnation terrestre ni par les extra terrestres ni par un dieu ou un prophète.  Nous allons choisir personnellement de nous aligner devant ce changement immense qui se présente à  nous.  Mais voici des  questions essentielles qu’il peut être utile de  se poser :
1.    Est-ce que j’y crois ?
2.     En dedans de moi est-ce que je sais que c’est vrai ?
3.     Est-ce que l’alignement galactique se passe à l’extérieur ou à l’intérieur de
moi ?
4.     Est-ce que j’ai la perception que le voile se lève entre les dimensions ?
5.     Est-ce que je peux tolérer le changement planétaire et galactique sur tous
les plans physique, émotionnel, mental, spirituel ou autre ? Si non, est-ce
que je peux répondre à mes besoins avec tolérance ?
6.     Est-ce que je crois que, si ce monde arrive  à sa fin, il y aura autre chose
après (une autre matrice) et que je peux la choisir ici et maintenant même si
je ne sais pas comment faire ?

C’EST CETTE NANO SECONDE, ce moment de décision qui permet de quitter la matrice de la séparation qui se termine, pour choisir le nouveau monde de l’Unité. Il n’y a pas de moment de séparation, c’est un nouveau choix qui s’effectue au cœur de la séparation.

Pour passer de la volonté de régler à une Présence aimante et créer ainsi de l’Unité, nous allons devoir devenir notre meilleur(e) ami(e) et ne pas avoir peur de dire un « Non » convergent aux scénarios de séparation dans notre esprit et de nous ouvrir ainsi à une interprétation différente du déroulement de notre existence. En devenant conscients que nous avons fait le choix auparavant de participer à ce rêve de séparation afin de mieux créer l’Unité, nous pouvons, à partir de la séparation, faire le choix de voir le monde et les autres à partir de l’Unité.

Nous avons été coupés assez longtemps de notre identité essentielle, maintenant c’est fini ! Certes, cela nous a permis de découvrir le chemin de l’Unité. Maintenant, c’est assez ! Le germe de notre Tout Individualisé est présent partout : chez l’autre, celui qui nous attaque ou nous rejette et celui qui nous aime. Nous pouvons nous unir au germe de notre Tout Individualisé qui se dissimule dans notre entourage ou chez ceux qui nous font peur pour rester bien établis à l’intérieur de nous-mêmes dans l’Unité.

La séparation, qui était le postulat du monde qui se meurt actuellement, a laissé des coupures profondes avec nous-mêmes, nos amis, nos frères et sœurs, nos nations et les différents peuples. Même si nous habitons la même planète, nous ne sommes pas unis les uns aux autres. Et notre plus grande séparation est celle d’avec nous-mêmes. Nous nous sentons seuls même si nous savons que nous faisons partie de l’océan cosmique et que nous sommes tous unis dans cet océan. En comprenant que tout ce qui est manifesté, tout ce qui est, ne peut être en dehors de cet océan cosmique, nous pouvons saisir que, puisque nous sommes une goutte de cet océan, l’océan est aussi nous-mêmes. Nous ne sommes pas séparés de l’océan, même si nous sommes une vibration essentielle individualisée à l’intérieur de lui.

En plus d’être isolés ici, nous avons perdu le contact avec le monde invisible. La 3ème dimension ne communique pas aisément avec les autres dimensions. Les demandes de nos corps physique et émotionnel sont tellement nombreuses que, si nous ne prenons pas le temps de faire du yoga ou de l’exercice, de nous détendre, nous reposer, écouter nos sentiments, nous asseoir pour manger, ces corps vont se rebiffer. Si notre corps physique décide d’avoir une entorse lombaire, nous ne pourrons plus bouger ! Notre corps physique et nos émotions peuvent contribuer à notre isolement. Nous avons tous des besoins physiques ou émotionnels, pour ne pas parler de nos besoins mentaux et spirituels.

Dernièrement, avant de me rendre à un anniversaire, j’ai émis l’intention de rester unie à mon Tout Individualisé même si j’allais être au milieu d’un groupe. J’ai eu une expérience reposante, amusante, chaleureuse et inspirante. Présente à l’intérieur de moi, j’expérimentais les rapports humains à partir de la pyramide de l’Unité des quatre dimensions. J’étais heureuse sans être excitée parce que je n’étais pas en dehors de moi. En choisissant les quatre dimensions, nous pourrons faire l’expérience de l’Union avec notre Tout Individualisé même pendant une fête ou tranquillement avec un arbre ou un cheval.

Le temps de l’exploration de l’unité est arrivé – Enjoy !

Le dernier livre de Kishori Aird, PRÉSENCE (ISBN 978-2-9807441-8-1) est maintenant disponible dans les  librairies.

Pour rejoindre Kishori  ou assister aux stages, veuillez visiter : www.kishori.org

 

Publié dans Nouvelle conscience

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article